Thermes romains et hammam oriental - MEGEVE Piscine & Spa - Piscine Magiline 74 Haute Savoie, Spa, Sauna, Hammam

Aller au contenu

Menu principal :

Thermes romains et hammam oriental

Equipement Professionnel > Zones chaudes et humides
Thermes romains et hammam oriental

Définition : Voyage des thermes romains au hammam oriental option bain de vapeur


Depuis toujours, en tout lieu, en tout continent, les bains de vapeur tiennent une place importante dans les rites de purifications et les pratiques thérapeutiques.

En Amérique centrale :


Le bain de vapeur remonte aux cultures préclassiques. Il était pratiqué dans le cadre d'une cérémonie religieuse durant laquelle l'eau et le feu avaient un rôle primordial.
Au 13 ème siècle, le zampulche construit notamment en pierres était le bain de vapeur des Mayas.
Au 16 ème siècle, les aztèques utilisaient le temescal, hutte circulaire en terre équipée d’une toute petite porte d’entrée et d'un petit four rudimentaire excentré.
Lorsque les pierres étaient très chaudes, elles étaient alors aspergées d'eau jusqu’à ce que l'intérieur de la construction soit saturée de vapeur d'eau. Cette pièce avait une double fonction :

1. Une utilisation rituelle
2. Une utilisation hygiénique

Encore aujourd'hui le temescal est présent dans certaines zones du Mexique et du Guatemala.

En Amérique du nord, le bain de vapeur collectif est encore largement pratiqué chez certains indiens.
Ce bain de vapeur leur permet de purifier l'esprit et le corps, de communiquer avec le monde invisible ainsi que tisser des liens forts au sein de la communauté.


Les prémices des thermes romains :

Vers le 2ème siècle avant JC apparaissent les étuves d'inspiration grecque.
Mais ce n'est qu’en 19 avant JC que naissent officiellement les thermes romains.
Sous une coupole de 25 mètres de diamètre, l'eau est amenée par un aqueduc et chauffée par un réseau de circulation d'air chaud rayonnant ( l'hypaucoste ) sous les dalles.
Différentes salles, nommées principalement en fonction de leur température ambiante, se succèdent.
Elles ont respectivement pour nom laconicum, sudarium, tepidarium, caldarium, destrictarium, fregidarium. En fonction de leurs envies, de leur activité les romains vont passer de pièce en pièce.
Le laconicum est en fait une étuve sèche,
Le sudarium un bain de vapeur humide ( nebbia ),
Le tepidarium un bain tiède,
Le caldarium un bain très chaud,
Le destrictarium, une pièce où l'on s'enlève l'huile dont on s'est enduit le corps pour les exercices physiques et le frégidarium une piscine remplie d'eau froide.

L'intérêt pour ces thermes se développe rapidement toutes classes sociales confondues.
L'entrée pour ces thermes est quasiment gratuite. Les gens modestes côtoient la classe aisée.
Le peuple vient s"y laver et en profite pour se réchauffer. Les plus riches se font masser par leurs esclaves ou un des masseurs professionnels attitré des thermes, se font faire un gommage de peau, épiler, enduire le corps d'huiles subtiles, …
Les thermes romains deviennent un lieu de rencontre, d'échanges, de détente.
On peut également y lire, faire du sport, manger … Ils se transforment petit à petit en parcs de loisirs.
En occident, cela devient un véritable phénomène social et le symbole d'une civilisation. Le déclin des thermes va coïncider avec la fin de la civilisation romaine, soit environ 400 ans après JC.
Le hammam au Maghreb et au Moyen Orient :

Le hammam signifie source de chaleur.
Au cours de leurs conquêtes, les Romains ont véhiculé le concept du bain public.
Mais rapidement, les Arabes vont s’en emparer et développer une utilisation différente.
En effet, alors que les latins utilisent d'une manière générale les thermes pour le plaisir des sens et la détente, les musulmans vont se servir du hammam pour l'hygiène mais également dans le cadre de leur pratique religieuse ( le hammam n'étant pas un lieu de culte.)
A partir du 7ème siècle, début de l'expansion arabe, les bains maures ou bains turcs fleurissent tous azimuts. En Andalousie, à Séville à Grenade, au Maghreb, au Moyen orient,
en Asie centrale, en Asie mineure, en Europe ….

Au temps de la splendeur de Bagdad ( du 7ème au 11ème siècle ), on comptait plus de 3 000 hammams dans la ville. Tous les personnages importants d'alors en installaient dans leurs magnifiques demeures et palais.
Au fur et à mesure de son expansion, l'architecture des hammams évolue considérablement.
D'abord calquée sur les bains grecs et thermes romains, elle s’émancipe, développe son propre style. Disparus la piscine, la bibliothèque et le gymnase que l'on trouvait dans les édifices grecs et romains. Par contre, du fait de l'importance des ablutions purificatrices,
une eau cristalline et limpide circule à présent dans les bains maures. Evolution hygiénique notoire, puisque dans les thermes romains les volumes d'eau étaient importants mais souvent stagnants …
D'autre part, la lumière est distribuée différemment. Ce sont des culs de bouteilles incrustés dans les dômes et voûtes qui canalisent et filtrent la lumière donnant alors au hammam cette ambiance si caractéristique.

La métamorphose ne s'arr pas là. Le chauffage assuré au départ comme chez les romains
par un judicieux réseau de canalisations en poterie encastrées dans les parois et le sol sera remplacé par une conduite de fumée reliée à un foyer.
Mais au cours des siècles l’architecture du hammam va également évoluer. La construction des hammams traditionnels va se diversifier au cours des âges et des zones géographiques.
Par exemple entre le 14ème et 16ème siècle, en Egypte notamment, le hammam sera cruciforme ou composé de deux bâtisses accolées.
En occident, la conception sera calquée sur la tradition omeyyade andalouse, c’est à dire une coupole à colonnes d’où rayonnent des galeries. C’est ce modèle simplifié qui sert de référence aujourd’hui pour bâtir les hammams urbains.
Source de propreté, les hammams sont aussi générateurs de plaisirs polysensoriels.

Copyright 2015 © Ancestral Hammam | Tous droits réservés




Les femmes et le hammam :

Dans le monde arabe, jusqu'au 12ème siècle, les bains publics étaient interdits aux femmes.
Mais Avicenne, un des plus fameux médecins arabe du moyen âge, répandit l'idée que le hammam était un des meilleurs moyens de se maintenir en forme et de guérir bon nombre de maladies. Les femmes furent alors enfin admises dans ce lieu merveilleux afin de garder la forme. Le hammam devient alors rapidement un élément essentiel de leur vie.
La règle est qu'il n'y ait pas de rencontre entre les hommes et les femmes et que la nudité soit proscrite aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Des horaires précis sont alors fixés selon l'appartenance à la gente féminine ou masculine si les deux utilisent le même hammam. Il est d"usage de ceindre sa taille d'une serviette dite la fouta afin de masquer son bas ventre. Pour la toilette des parties intimes, des petites loges ont été créées.
Pour le reste du corps, un vaste rituel est mis à disposition.

On alterne plusieurs fois sudation, rinçage à l'eau fraîche, on se lave, on se masse, on se frictionne avec un gant rêche, le kessa, on s'enduit le corps d'huiles douces et odorantes,
on applique du henné….
Depuis près de mille ans, les femmes arabes utilisent le hammam comme un centre de bien être, de beauté, comme un lieu privilégié où il est agréable de se ressourcer, de se détendre. Le hammam est également un espace où l'on peut échanger avec les autres, prendre des conseils, en donner, rire ….

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes ressentent la nécessité de s'octroyer régulièrement une plage de temps libre, de se libérer du quotidien, seul, en famille, entre amis.
Le hammam devient comme il y a quelques siècles un phénomène social, un art de vivre, le symbole de personnes qui sont à l'écoute d'elles mêmes

Les femmes et les hommes d'aujourd'hui ressentent la nécessité de s"octroyer des moments privilégiés, de détente et d'évasion, seul, en famille ou entre amis, le hammam devient le lieu culte où on aime se relaxer, s'évader, se détendre, s'écouter….
Le hammam est en phase de devenir un vrai phénomène social.

A Paris , des hammams comme le Hammam Pacha ou le Hammam de la Mosquée de Paris en sont deux exemples différents mais significatifs.




Copyright 2015 © Ancestral Hammam | Tous droits réservés - Site optimisé pour une résolution de 1024x768

338, route nationale 74120 MEGEVE Tel : 04 50 96 68 12
Retourner au contenu | Retourner au menu